Proximos, la pharmacie qui s’intègre aux soins à domicile

Main dans la main avec la pharmacie spécialisée Proximos, l’Institution genevoise de maintien à domicile (imad) monte un partenariat encore jamais vu en Suisse romande. Ce projet pilote touche à sa fin et offre des résultats encourageants: selon Fabrice Léocadie, Directeur de l’Hospitalisation et de soutien à domicile chez imad, les prestations de soins complexes concernées, comme les chimiothérapies, gagnent en sécurité tout en offrant à l’équipe soignante plus de souplesse dans la planification de leurs visites.

Pour le bien du client, les soins complexes se déroulent toujours plus souvent à domicile. Même une maladie grave, comme le cancer, n’implique aujourd’hui plus forcément des allers-retours incessants entre l’hôpital et le domicile puisque nombre de traitements, dont certaines chimiothérapies, peuvent être administrés chez la personne malade grâce à l’aide et aux soins à domicile (ASD). Pour ces prises en charge, tout doit être préparé avec minutie. De plus, la maladie exige que la médication s’adapte rapidement, que ce soit à cause d’effets secondaires indésirables ou de l’évolution de la tumeur. Au sein de l’Institution genevoise de maintien à domicile (imad), c’est le service d’Hospitalisation à domicile qui offre ces prestations de pointe directement chez la personne malade.

Il faut donc être à la fois proche des besoins du client et attentif à la préparation des médicaments, être au chevet de la personne malade, mais également à l’aise dans le laboratoire du pharmacien. Impossible de porter seul ces différentes casquettes d’experts de la santé. Les maladies complexes soignées à domicile impliquent donc inévitablement un grand nombre de professionnels soignants, entre le médecin pour les prescriptions, les pharmaciens pour la préparation des traitements et les professionnels à domicile pour les soins. Chez imad, cette nécessité d’interprofessionnalisme et de collaboration étroite entre institutions a donné naissance à un partenariat unique en son genre avec une pharmacie privée spécialisée dans le domaine des hospitalisations extrahospitalières, Proximos. La pharmacie a installé un local de stockage au sein des murs de imad et un projet pilote, axé sur les synergies et les processus de fonctionnement, a débuté en 2017 pour relever le défi de créer une équipe interprofessionnelle entre le personnel de soins à domicile et les pharmaciens.

Cinq fois moins d’incidents
Après une année, Proximos comme imad peuvent se réjouir, car les avantages de cette nouvelle collaboration sont de taille: les prestations sont près de cinq fois plus sûres et l’équipe est plus réactive face aux besoins du client. Le personnel soignant transporte désormais lui-même le matériel de soin et prend donc en charge l’une des anciennes missions de la pharmacie. En contrepartie, l’équipe soignante s’assure ainsi une gestion du matériel plus précise chez le client. «On tient des colloques ensemble et on échange sur les solutions possibles lorsqu’un problème se pose. Après une première année de ce projet pilote, je suis fier de voir que imad et Proximos fonctionne de concert», se réjouit Fabrice Léocadie, Directeur de l’hospitalisation et de soutien à domicile chez imad. Pour Christian Sierro, pharmacien et directeur de Proximos, le succès de ce rapprochement avec imad se mesure également dans la qualité des relations entre professionnels. «En formalisant notre partenariat, nous avons pu optimiser certains procédés. Le fait d’être co-responsable de la situation chez un client profite à la création d’une relation de confiance entre infirmiers et pharmaciens. Les bons résultats du projet pilote doivent beaucoup à cette bonne entente entre collaborateurs.»

La pertinence de mettre sur pied une telle équipe interprofessionnelle se mesure avant tout par la sécurité qu’elle offre à la qualité des prestations. Les incidents qui touchaient autrefois la livraison du matériel, la préparation des produits ou la planification des tournées ont, en une année, été divisés par cinq, selon le directeur de l’Hospitalisation à domicile. «Aujourd’hui, avant une visite, le traitement subit trois contrôles. Un premier pharmacien prépare le produit, un second le vérifie puis l’infirmier ou l’infirmière s’assure que la médication est parfaitement conforme, que cela concerne le dosage, le matériel nécessaire, ou encore l’heure de la visite.»

Une application pour la gestion du matériel
En plus de réduire drastiquement les risques liés à la préparation des médicaments, cette collaboration facilite également la gestion du stock de matériel chez le client. Une application mobile centralise les commandes et indique ce qui est disponible chez quel client. «Il n’est donc plus possible qu’une infirmière ne puisse administrer un soin au moment prévu à cause du manque de matériel chez un client. De plus, les commandes ne dépassent jamais le strict nécessaire et le client ne se retrouve pas avec un stock de matériel de soins inutilisé onéreux sur les bras à la fin d’un traitement, comme ça pouvait être le cas auparavant», explique Fabrice Léocadie. Pouvoir compter sur un pharmacien et avoir accès rapidement au matériel ainsi qu’aux médicaments représente un gain de temps inestimable pour les infirmiers et infirmières qui se rendent à domicile. Plus réactif et plus flexible également, le personnel est alors plus à même de répondre aux besoins du client.

«Alors que le projet pilote touche à sa fin, nous avons demandé aux collaboratrices et collaborateurs ce qu’ils pensaient de cette nouvelle façon de travailler en partenariat. Les quelque 90 % de réponses positives nous ont encouragés à pérenniser ce projet», explique Fabrice Léocadie qui précise que Proximos propose des médicaments et du matériel avant tout utiles pour les hospitalisations à domicile. Un champ d’action bien précis qui a permis de mener à bien ce projet pilote touchant avant tout aux chimiothérapies. Selon lui, même si ce projet concerne des soins spécifiques, de tels partenariats dans ce domaine sont destinés à se multiplier: «Le succès de cette collaboration avec Proximos nous laisse penser qu’un tel projet pourrait être envisageable avec une officine moins spécialisée et que le concept pourrait s’appliquer à plus grande échelle pour des liens interprofessionnels forts au service des patients.»

Pierre Gumy

Proximos en bref
L’organisation des prises en charge, le suivi des traitements, la fabrication stérile des médicaments et la dispensation à domicile des  médicaments et du matériel nécessaire à leur administration sont toutes des tâches effectuées par les sept pharmaciens de Proximos, selon un tournus quotidien. Ainsi, chaque pharmacien est compétent dans tous les domaines de l’hospitalisation à domicile. En plus de ces tâches quotidiennes, les pharmaciens ont chacun une responsabilité distincte, représentant des activités de «soutien»: laboratoire, appareils médicaux, assurance qualité, assistance pharmaceutique ou matériel de soins. Certains d’entre eux ont de plus une spécialisation clinique, telle que dans les soins palliatifs ou la nutrition artificielle.