Qui peut avoir recours aux prestations d’aide et de soins à domicile?

Toutes les personnes qui ont besoin d‘un soutien à la maison peuvent bénéficier des prestations d’un service d’aide et de soins à domicile à but non lucratif à condition que leurs besoins d'aide et de soins requis soient évalués préalablement et avérés. L’admission d’un client se fait au niveau local par le service d’aide et de soins à domicile concerné.

Comment se détermine le volume de soins et d’aide à prodiguer?
Avant qu’une organisation d’aide et de soins à domicile prenne en charge un client, une infirmière évalueles besoins précis de ce dernier en termes d’aide et de soins. Conformément à la loi sur l’assurance-maladie (LAMal), l’évaluation des soins requis est obligatoire pour que les prestations de soins soient prises en charge par les assureurs-maladie. Cette évaluation permet d’éviter que les prestations dispensées soient insuffisantes ou, au contraire, surabondantes et garantit ainsi qu’elles correspondent vraiment au besoin réel de la personne. Nos organisations saisissent le besoin en soins et en accompagnement social à l’aide de l’instrument d’évaluation RAI-Home-Care.


Les limites de l’aide et les soins à domicile
Lorsqu’il n’est plus possible d’assurer les soins et l'encadrement à domicile pour des raisons techniques, humaines ou économiques, il convient de s'orienter vers d'autres solutions. Ainsi, un transfert en institution est indiqué lorsque la sécurité des clients ou celle de leur entourage ou des collaborateurs de l'aide et des soins à domicile n'est plus assurée, lorsque les proches aidants ne peuvent plus assumer ces derniers ou lorsque les prestations requises sont devenues si complexes et exigeantes qu’elles dépassent les capacités de l’organisation d’aide et des soins à domicile.

La LAMal stipule que les prestations de soins fournies ne doivent pas être seulement efficaces et appropriées, mais aussi économiques. En d'autre terme, si les soins à domicile deviennent extrêmement plus coûteux qu'une prise en charge stationnaire, il conviendra d’envisager le transfert en établissement médico-social (EMS).